Mon grand combat avec une boîte de barres tendres!

Patrick Roy

Dans la rangée des barres tendres à l’épicerie, je regarde devant moi pour trouver la boîte la moins chère.

Quand je dis regarder devant moi, je veux plutôt dire jogger de droite à gauche pour voir les milliards de sortes différentes de barres tendres qui sont placées sur 2 kilomètres de rangée.

D’ailleurs, je me demande ça prend combien de commis d’épicerie pour remplir la rangée?  Est-ce qu’ils ont des petites voiturettes électriques comme au golf pour se promener d’une section à l’autre? Moi et mes grandes questions…

Bref, je cherche la boîte de barres tendres la moins chère, parce que cette semaine, je dois commencer à faire attention à mes dépenses.

Mais genre, vraiment attention.

Parce que le mois dernier, ma carte de crédit et moi avons dérapés. Mais pas juste 20$ dérapé…mais plutôt comme 400$ dérapé!

Je n’en veux pas à ma carte de crédit. Ce n’est pas de sa faute, c’est la mienne.

Je dis ça parce que je ne veux pas que ma carte se sente coupable. Elle est quand même susceptible et je dois reconnaître qu’elle veut toujours mon bien.  Plus je dépense, plus elle me donne des récompenses. Qu’est-ce que tu veux de plus, hein?

Mais…je dois avouer que ça été pas mal excitant ce 400$ de dérapage.  On garde ça entre nous, mais je pense que je suis devenu accro à l’adrénaline d’acheter des nouvelles cochonneries…pas vous?

Ouin…il faut que je redevienne un adulte responsable avec un condo qui fait des rénos, qui utilise un BBQ avec 36 000 BTU, qui cotise à ses REER et qui fait attention à ses dépenses.

Ouin, faire attention à mes dépenses…

…ce grand combat… 

…que j’ai décidé de commencer dans la rangée 4 du IGA…

…devant les boîtes de barres tendres.

Parce que cette semaine, c’est la bonne!  Je vais respecter mon budget. Je vais tellement être bon qu’il va même me rester du lousse pour pouvoir gâter ma femme et mon chat…peut-être le chat avant ma femme…à voir. Ça va vraiment dépendre de qui va me faire un câlin en premier quand je vais revenir du travail.

Bon.  Je prends une grande inspiration et je commence à jogger dans la rangée 4 pour trouver la boîte la moins chère, tsé celle avec le gros carton jaune et le prix en gras.  

Oh…toutes les boîtes ont un gros carton jaune et le prix en gras.  Pratique…

Ah! Voilà! Après 2 kilomètres de jogging et 2 crampes aux mollets, j’ai enfin trouvé la fameuse boîte!

Wow!  Elle est 1,99$!  C’est 4$ si tu en achètes 2. Attachez-moi quelqu’un!!!!

Oh non!

C’est la boîte de barres tendres qui goûtent le carton enrobé de simili-chocolat (l’équivalent du simili-poulet, mais pour le chocolat).

Elle est combien ma boîte préférée, tsé celle avec des pépites de chocolat arc-en-ciel et de la guimauve (clairement des barres tendres d’adulte)?  

3,99$!?!

Je l’achète-tu ou je l’achète-tu pas?

Si je l’achète, je vais dépenser 2$ de trop.  Mais si je ne l’achète pas, je vais être pogné toute la semaine à manger des barres tendres qui goûtent le simili-chocolat.

Je l’achète-tu ou je l’achète-tu pas?

C’est tellement intense comme réflexion, j’oublie le temps qui passe et le fait que mon panier d’épicerie est en train de bloquer 3 personnes. Scusez!

Il faut vraiment je me rattrape du mois passé. J’ai quand même dépensé 400$ de trop…

De toute mes forces et en m’excusant à l’avance à mon estomac, je prends la boîte au simili-chocolat.

VICTOIRE!

Je viens de sauver 2$! Yesss!!!!

Comme on dit «c’est avec des cennes qu’on fait des piastres!». En passant, qui a inventé cette expression-là?  J’espère qu’elle est devenue riche au moins.

Je suis déjà en train de m’imaginer le mois prochain quand je vais regarder mon relevé carte de crédit et que je vais avoir dépensé moins que prévu dans mon budget.

Mon comptable serait fier de moi!

Bravo Patrick!

……..

Ça, c’était le samedi.

Le lendemain, ma femme et moi avons acheté un Roomba à 425$…et c’est sans parler de la fois qu’on est allé au IKEA…

Ouin.

J’ai quand même gagné mon combat, non?

Texte écrit par Patrick Roy, fondateur d’Ophelia.


En plus de parler d’argent avec un peu d’humour (parce qu’habituellement, la finance personnelle, c’est plate), Ophelia a pour mission d’aider les gens à rembourser plus rapidement leurs cartes de crédit avec un prêt à taux d’intérêt réduit tout en mettant de l’argent de côté.  L’épargne accumulée peut être utilisée pour la mise de fonds d’une maison, pour cotiser à un REER ou pour payer un voyage. Vérifier si vous êtes éligible en cliquant sur le petit bouton vert ci-dessous.  Ça ne prend que 21,33 secondes (à peu près).

Partager l’article

Recevez nos meilleures histoires

En savoir plus sur Ophelia